« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mercredi de la 7e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Vénérable Pie XII, pape de 1939 à 1958
Encyclique « Mystici Corporis Christi »

« Nous avons voulu l'empĂȘcher car il n'est pas de ceux qui nous suivent »

      Imitons l'immensitĂ© de l'amour de JĂ©sus lui-mĂȘme, modĂšle suprĂȘme d'amour envers l'Église. AssurĂ©ment l'Épouse du Christ, l'Église, est unique ; cependant l'amour du divin Époux s'Ă©tend si largement que, sans exclure personne, il embrasse dans son Épouse le genre humain tout entier. Si notre Sauveur a rĂ©pandu son sang, c'est afin de rĂ©concilier avec Dieu sur la croix tous les hommes, mĂȘme s'ils sont sĂ©parĂ©s par la nation et le sang, et de les rĂ©unir en un seul Corps. Le vĂ©ritable amour de l'Église exige donc non seulement que nous soyons dans le Corps lui-mĂȘme membres les uns des autres, pleins de sollicitude mutuelle (Rm 12,5), membres qui doivent se rĂ©jouir quand un autre membre est Ă  l'honneur et souffrir avec lui quand il souffre (1Co 12,26) ; mais il exige aussi que dans les autres hommes non encore unis avec nous dans le Corps de l'Église nous sachions reconnaĂźtre des frĂšres du Christ selon la chair, appelĂ©s avec nous au mĂȘme salut Ă©ternel.

      Sans doute il ne manque pas de gens, hĂ©las ! aujourd'hui surtout, qui vantent orgueilleusement la lutte, la haine et la jalousie comme moyen de soulever, d'exalter la dignitĂ© et la force de l'homme. Mais nous qui discernons avec douleur les fruits lamentables de cette doctrine, suivons notre Roi pacifique, qui nous a enseignĂ© non seulement Ă  aimer ceux qui n'appartiennent pas Ă  la mĂȘme nation ou Ă  la mĂȘme origine (Lc 10,33s), mais Ă  aimer mĂȘme nos ennemis (Lc 6,27s). CĂ©lĂ©brons avec saint Paul, l'apĂŽtre des nations, la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur de l'amour du Christ (Ep 3,18) ; amour que la diversitĂ© des peuples ou des mƓurs ne peut pas briser, que l'immense Ă©tendue de l'ocĂ©an ne peut pas diminuer, que les guerres enfin, entreprises pour une cause juste ou injuste, ne peuvent pas dĂ©sagrĂ©ger.



 
©Evangelizo.org 2001-2018