« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

FĂȘte de la Croix Glorieuse
Commentaire du jour
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prĂȘtre Ă  Antioche puis Ă©vĂȘque de Constantinople, docteur de l'Église
Homélie sur « PÚre, si c'est possible » (trad. Delhougne, Les PÚres commentent, p. 72)

« Dieu a tant aimé le monde »

      C'est la croix qui a rĂ©conciliĂ© les hommes avec Dieu, qui a fait de la terre un ciel, qui a rĂ©uni les hommes aux anges. Elle a renversĂ© la citadelle de la mort, dĂ©truit la puissance du dĂ©mon, dĂ©livrĂ© la terre de l'erreur, posĂ© les fondements de l'Église. La croix, c'est la volontĂ© au PĂšre, la gloire du Fils, la jubilation de l'Esprit Saint...

      La croix est plus Ă©clatante que le soleil, plus brillante que ses rayons, car, lorsque le soleil s'obscurcit, c'est alors que la croix scintille (Mt 27,45) ; le soleil s'obscurcit non en ce sens qu'il disparaĂźt, mais qu'il est vaincu par la splendeur de la croix. La croix a dĂ©chirĂ© l'acte de notre condamnation (Col 2,14), elle a brisĂ© les chaĂźnes de la mort. La croix est la manifestation de l'amour de Dieu : « Dieu a tant aimĂ© le monde qu'il a donnĂ© son Fils unique afin que tout homme qui croit en lui ne pĂ©risse pas Â».

      La croix a ouvert le paradis, elle y a introduit le malfaiteur (Lc 23,43) et elle a ramenĂ© au Royaume des cieux le genre humain vouĂ© Ă  la mort.



 
©Evangelizo.org 2001-2017