« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi après les Cendres
Commentaire du jour
Isaac le Syrien (7e siècle), moine près de Mossoul
Discours ascétiques, 1ère série, 71/74 (trad. Alfeyev, Bellefontaine 2001, p.62)

« Qu'il me suive »

      Le Seigneur Dieu a livrĂ© son propre Fils Ă  la mort sur la croix, Ă  cause de son ardent amour pour la crĂ©ation... Non pas qu'il n'aurait pas pu nous racheter d'une autre façon, mais il a voulu manifester ainsi son amour dĂ©bordant, comme un enseignement pour nous. Et par la mort de son Fils unique, il nous a rapprochĂ©s de lui. Oui, s'il avait possĂ©dĂ© quelque chose de plus prĂ©cieux, il nous l'aurait donnĂ©, afin que nous lui appartenions pleinement.

      Ă€ cause de son grand amour pour nous, il n'appartenait pas Ă  son bon plaisir de faire violence Ă  notre libertĂ©, bien qu'il aurait Ă©tĂ© capable de le faire, mais il a prĂ©fĂ©rĂ© que nous nous rapprochions de lui par amour de ce que nous pouvions comprendre.

      Ă€ cause de son amour pour nous et par obĂ©issance Ă  son Père, le Christ a acceptĂ© joyeusement les insultes et la dĂ©tresse... De la mĂŞme façon, lorsque les saints deviennent parfaits, ils atteignent cette mĂŞme perfection et ainsi, en dĂ©versant abondamment leur amour et leur compassion sur tous les hommes, ils ressemblent Ă  Dieu.



 
©Evangelizo.org 2001-2018