« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

SeptiĂšme dimanche du temps ordinaire

Livre du LĂ©vitique 19,1-2.17-18.
Le Seigneur parla à Moïse et dit :
« Parle Ă  toute l’assemblĂ©e des fils d’IsraĂ«l. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.
Tu ne haĂŻras pas ton frĂšre dans ton cƓur. Mais tu devras rĂ©primander ton compatriote, et tu ne tolĂ©reras pas la faute qui est en lui.
Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-mĂȘme. Je suis le Seigneur. »

Psaume 103(102),1-2.3-4.8.10.12-13.
BĂ©nis le Seigneur, ĂŽ mon Ăąme,
bĂ©nis son nom trĂšs saint, tout mon ĂȘtre !
BĂ©nis le Seigneur, ĂŽ mon Ăąme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent Ă  la colĂšre et plein d'amour ;
il n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.
comme la tendresse du pĂšre pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !



PremiĂšre lettre de saint Paul ApĂŽtre aux Corinthiens 3,16-23.
FrĂšres, ne savez-vous pas que vous ĂȘtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu’un dĂ©truit le sanctuaire de Dieu, cet homme, Dieu le dĂ©truira, car le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous.
Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense ĂȘtre un sage Ă  la maniĂšre d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage.
Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. Il est Ă©crit en effet : ‘C’est lui qui prend les sages au piĂšge de leur propre habiletĂ©.’
Il est Ă©crit encore : ‘Le Seigneur le sait : les raisonnements des sages n’ont aucune valeur !’
Ainsi, il ne faut pas mettre sa fierté en tel ou tel homme. Car tout vous appartient,
que ce soit Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie, la mort, le prĂ©sent, l’avenir : tout est Ă  vous,
mais vous, vous ĂȘtes au Christ, et le Christ est Ă  Dieu.

Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Matthieu 5,38-48.
En ce temps- lĂ , JĂ©sus disait Ă  ses disciples : « Vous avez appris qu’il a Ă©tĂ© dit : ‘ƒil pour Ɠil, et dent pour dent’.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au mĂ©chant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te rĂ©quisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ; Ă  qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »
Vous avez appris qu’il a Ă©tĂ© dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haĂŻras ton ennemi.’
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’ĂȘtre vraiment les fils de votre PĂšre qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les mĂ©chants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle rĂ©compense mĂ©ritez-vous ? Les publicains eux-mĂȘmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frĂšres, que faites-vous d’extraordinaire ? Les paĂŻens eux-mĂȘmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre PÚre céleste est parfait. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint François d'Assise
« Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant »



 
©Evangelizo.org 2001-2018