¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68














 
                    

Jeudi 04 janvier 2018

St Manuel González y García, évêque et fondateur († 1940)

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Saint Manuel Gonzalez y Garcia
Évêque de Malaga et de Palencia
Fondateur de plusieurs ordres religieux

M

anuel Gonzalez y Garcia, quatrième de cinq enfants, naît à Séville (Andalousie) le 25 février 1877 dans une famille profondément religieuse. Le père, Martin Gonzalez Lara, était menuisier, la mère Antonia femme au foyer.

Il rentra dans le Collège San Miguel de Séville, où se formaient les enfants du chœur de la Giralda. Avant l’âge de dix ans, il fut l’un des ‘seize’ de la Cathédrale de Séville, groupe d’enfants de chœur qui dansaient et chantaient devant le Saint Sacrement durant les célébrations du Corpus Christi et de l’Immaculée Conception.
Séminariste à douze ans, il obtint d'excellentes qualifications dans toutes les matières. Après quinze années d’études, il obtint le doctorat en Théologie et la licence en Droit Canon.

Il fut ordonné prêtre le 29 septembre 1901 par l’Archevêque Marcelo Spínola y Maestre (béatifié le 19 mars 1987). Il célébra sa première messe dans l’église de la Sainte-Trinité, consacrée à Marie Auxiliatrice, à laquelle il se recommandera toujours comme médiatrice.
En 1902, il fut envoyé par l’Archevêque de Séville à Palomares del Rio (Séville) pour prêcher une mission; ignoré par les autorités, il se rendit à l’église, qu’il trouva sale et abandonnée. A genoux, devant le tabernacle abandonné, devant Jésus Sacrement, Manuel Gonzalez pensa à la quantité de tabernacles abandonnés qu’il y avait dans le monde, recevant ainsi la grâce charismatique qui transforma sa vie et orienta ses œuvres eucharistiques.

Sa première charge fut comme aumônier de la résidence de personnes âgées des Sœurs des Pauvres de Séville. Le 1er mars 1902, il fut nommé curé de la paroisse de San Pedro de Huelva. Durant 11 ans, il y vécut jusqu’à ce qu’il fut proposé come évêque auxiliaire de Malaga. A Huelva, il est connu comme l’Archiprêtre de Huelva; il y fonda les écoles du Sacré-Cœur-de-Jésus avec l’avocat et pédagogue Manuel Siurot.

Le 6 décembre 1915, le pape Benoit XV (Giacomo della Chiesa, 1914-1922) le nomma évêque Auxiliaire de Malaga. À la mort de l'Évêque, il devint Administrateur apostolique et puis Évêque.
La nuit du 11 mai 1931, la foule incendia le Palais épiscopal de Malaga, réduisant en cendres les archives, œuvres d'art et documents, ainsi que la plupart des temples et couvents de Malaga. L'Évêque s'échappa in-extremis, avec des proches et des religieux, par une porte arrière de l'édifice en flammes. Après une nuit passée chez un prêtre diocésain, devant le climat de tension et le manque de garantie de la part des autorités, il quitta la ville, où il ne reviendra plus jamais, et partit, le 13 mai, pour Gibraltar, où il fut accueilli par l'évêque local, Richard Fitzgerald. Il resta 6 mois à Gibraltar, jusqu'au 26 décembre 1931. Il voyagea ensuite jusqu’à Ronda (commune de la province de Malaga), puis Madrid, d'où il dirigea le diocèse à partir de 1932.

Le 5 août 1935, le pape Pie XI (Ambrogio Damiano Achille Ratti, 1922-1939) le nomma évêque de Palencia. Ce seront les cinq dernières années de sa vie. Il y connut, dans le monastère de San Isidro de Dueñas, St Rafael Arnáiz Barón (1911-1938).

Il décéda dans le sanatorium du Rosaire, à Madrid, le 4 janvier 1940. Il fut enterré dans la Cathédrale de Palencia, dans la chapelle du Saint Sacrement, sous l'inscription par lui dictée : « Je demande d'être enterré à côté d'un tabernacle, pour que mes os, après ma mort, comme ma langue et ma plume pendant ma vie, continuent à dire à ceux qui passent : ici est Jésus! ici est-Il! ne L'abandonnez pas! »

02 mai 1952 : ouverture de la cause de béatification et canonisation.
6 avril 1998 :
Saint Jean-Paul II (Karol Józef  WojtyŇāa, 1978-2005) lui attribue le titre de Vénérable.
29 avril 2001 : cérémonie de béatification célébrée, place Saint-Pierre à Rome, par s
aint Jean-Paul II qui a vu en lui « un modèle de foi eucharistique, dont l'exemple continue à parler à l'Église d'aujourd'hui ».

Manuel Gonzalez y García a été canonisé le 16 octobre 2016, avec 6 autres bienheureux, par le Saint Père François (Jorge Mario Bergoglio, 2013-) :
- José Luis Sánchez del Río (1926-1939), jeune martyr mexicain de la guerre civile des « Cristeros » ;
- José Gabriel del Rosario Brochero (1840-1914), prêtre argentin, surnommé le « curé gaucho » ;
- Lodovico Pavoni (1784-1849), prêtre et fondateur des ‘Fils de Marie Immaculée’ ;
- Alfonso Maria Fusco (1839-1910), prêtre et fondateur des ‘Sœurs de Saint Jean-Baptiste’ ;
- Salomon Leclercq, frère des écoles chrétiennes, mort en martyr de la Révolution française en 1792 ;
- Élisabeth de la Trinité (Élisabeth Catez), carmélite, morte en 1906 à l’âge de 26 ans.

Pour un approfondissement biographique :
>>> Emmanuel Gonzalez Garcia



Sources principales : vatican.va ; wikip√©dia.org (¬ę R√©v. x gpm ¬Ľ).¬†¬†¬†¬†




 
©Evangelizo.org 2001-2018