« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de la 11e semaine du temps ordinaire

Premier livre des Rois 21,17-29.
AprĂšs la mort de Naboth, la parole du Seigneur fut adressĂ©e au prophĂšte Élie de TishbĂ© :
« LĂšve-toi, va trouver Acab, qui rĂšgne sur IsraĂ«l Ă  Samarie. Il est en ce moment dans la vigne de Naboth, oĂč il s’est rendu pour en prendre possession.
Tu lui diras : “Ainsi parle le Seigneur : Tu as commis un meurtre, et maintenant tu prends possession. C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : À l’endroit mĂȘme oĂč les chiens ont lapĂ© le sang de Naboth, les chiens laperont ton sang Ă  toi aussi.” »
Acab dit Ă  Élie : « Tu m’as donc retrouvĂ©, toi, mon ennemi ! » Élie rĂ©pondit : « Oui, je t’ai retrouvĂ©. Puisque tu t’es dĂ©shonorĂ© en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur,
je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance, j’exterminerai tous les mĂąles de ta maison, esclaves ou hommes libres en IsraĂ«l.
Je ferai Ă  ta maison ce que j’ai fait Ă  celle de JĂ©roboam, fils de Nebath, et Ă  celle de Baasa, fils d’Ahias, tes prĂ©dĂ©cesseurs, car tu as provoquĂ© ma colĂšre et fait pĂ©cher IsraĂ«l.
Et le Seigneur a encore cette parole contre JĂ©zabel : “Les chiens dĂ©voreront JĂ©zabel sous les murs de la ville de YizrĂ©el !”
Celui de la maison d’Acab qui mourra dans la ville sera dĂ©vorĂ© par les chiens ; celui qui mourra dans la campagne sera dĂ©vorĂ© par les oiseaux du ciel. »
On n’a jamais vu personne se dĂ©shonorer comme Acab en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur, sous l’influence de sa femme JĂ©zabel.
Il s’est conduit d’une maniĂšre abominable en s’attachant aux idoles, comme faisaient les Amorites que le Seigneur avait chassĂ©s devant les IsraĂ©lites.
Quand Acab entendit les paroles prononcĂ©es par Élie, il dĂ©chira ses habits, se couvrit le corps d’une toile Ă  sac – un vĂȘtement de pĂ©nitence – ; et il jeĂ»nait, il gardait la toile Ă  sac pour dormir, et il marchait lentement.
Alors la parole du Seigneur fut adressĂ©e Ă  Élie :
« Tu vois comment Acab s’est humiliĂ© devant moi ! Puisqu’il s’est humiliĂ© devant moi, je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ; c’est sous le rĂšgne de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »

Psaume 51(50),3-4.5-6ab.11.16.
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j'ai péché,
ce qui est mal Ă  tes yeux, je l'ai fait.

DĂ©tourne ta face de mes fautes,
enlÚve tous mes péchés.
LibÚre-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.



Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Matthieu 5,43-48.
En ce temps-lĂ , JĂ©sus disait Ă  ses disciples : « Vous avez appris qu’il a Ă©tĂ© dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haĂŻras ton ennemi’.
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’ĂȘtre vraiment les fils de votre PĂšre qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les mĂ©chants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle rĂ©compense mĂ©ritez-vous ? Les publicains eux-mĂȘmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frĂšres, que faites-vous d’extraordinaire ? Les paĂŻens eux-mĂȘmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre PÚre céleste est parfait. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint Hilaire
« Soyez parfaits comme votre PÚre céleste est parfait »



 
©Evangelizo.org 2001-2018